Babel heureuse

Babel heureuse Pour lire la traduction

Lire la traduction, voici l’expérience heureuse que ce livre explore. Cette expérience se trouve largement niée par un discours critique qui jauge la lecture en traduction à partir de normes méthodologiques ou morales (“fidélité”, “adéquation” ou “justesse”) qui toutes valorisent l’identification, l’assimilation de la traduction à l’original et donc son idéale indistinction. Les descriptions de la traduction en termes de “transport”, de “passages”, etc. tendent elles aussi à la considérer comme une médiation transparente et donc indifférente pour le lecteur. En outre, les notions principales de la poétique – “voix”, “auteur”, le rapport entre littérature et langue – se trouvent élaborés comme si la traduction n’offrait aucun plaisir spécifique. La jouissance des œuvres littéraires et philosophiques se replie et s’immobilise ainsi dans le triste carré de l’origine : un texte, une langue, une écriture.

Lire la traduction permet alors, par un certain “dehors”, de prendre les discours sur la traduction et la littérature à rebours. Elle permet d’être sensible non seulement à la manière dont la lecture de la traduction emporte les textes, les dynamise et les transforme, mais aussi comment, en retour, cette performance fait dériver ce que nous appelons “littérature” et “traduction”.

Pour explorer cette expérience, ce livre propose des lectures multilingues de philosophes (Descartes, Foucault, Gadamer, Benjamin et Derrida) ou d’écrivains (Beckett et Dürrenmatt), lectures attentives à la fois à ce qui est dit – ou parfois significativement passé sous silence – de la traduction et, réciproquement, à la manière dont l’écriture procède d’emblée par traduction. Étrangère aux ordres philosophiques et littéraires, la lectura heureuse en traduction nous offre alors, dans une performance inlassablement ouvrante, une littérature encore à inventer.

 

EN CETTE DIFFICILE PÉRIODE, CONJOINTEMENT AVEC L’AUTEUR, NOUS AVONS SOUHAITÉ VOUS OFFRIR LA POSSIBILITÉ DE LIRE CE LIVRE EN LIGNE

  • Date de parution : 26 mai 2011
  • ISBN : 978-2-911087-75-2
  • 26,00 €
  • 19 x 22,5 cm
  • 280 pages
  • 511 g