Espérer contre toute espérance

Le scepticisme philosophique nous invite à toujours remettre en question des vérités trop bien établies ou trop générales. Il vaut dès lors la peine de soumettre au doute méthodique l’affirmation selon laquelle être chrétien consiste à espérer quelque chose de Dieu. Pour ne prendre qu’un exemple : l’affirmation inverse qui dirait que le christianisme proclame qu’en matière d’espérance c’est Dieu qui espère en l’homme ne serait-elle pas elle aussi vraie, voire revêtue de davantage de vérité existentielle que l’assertion habituelle ?

  • Date de parution : 7 décembre 2016
  • ISBN : 978-2-37466-005-9
  • 11,00 €
  • 12,5 x 20 cm
  • 80 pages
  • 97 g